Connexion

 Appel à contribution

Représentation (s) du dictateur dans les arts et la littérature dans le monde arabo-musulman

Science And video, n°6

Coordinateurs scientifiques : Chaaban El Sayed et Maya Ben Ayed

Date limite d'envoi des contributions : 16 août 2017


 L'expérience dictatoriale, dans ses modalités et ses représentations, est une situation extrême universelle qui trouve résonnance dans l'art (littérature, peinture, sculpture, cinéma, bande dessinée, arts populaires, etc.). La censure, le contrôle par l'État et ses institutions des contenus « subversives » des œuvres est une pratique usuelle et propre à tout régime totalitaire et répressif. Les auteurs et créateurs, exposés aux différentes formes de censure, et autres contraintes par les pouvoirs en place, ont quelquefois eu recours à un discours détourné, indirect et non frontal pour faire passer leur message contestataire ou tout simplement donner un constat de la réalité de la dictature et des agissements du dictateur.

Des dictatures militaires en Algérie (depuis l'indépendance en 1962) et en Égypte (après la révolution égyptienne de 1952 et le coup d'État des officiers libres), à celles du parti unique et du régime policier en Tunisie (depuis l'indépendance en 1957, et officiellement en 1963 avec l'interdiction des autres partis politiques) et en Syrie à partir de 1963, avec l'arrivée du parti Ba'ath au pouvoir, en passant par les régimes monarchiques autoritaires en Iran (jusqu'à la révolution islamique), au Maroc, et dans les pays du golfe arabe et jusqu'aux régimes totalitaires religieux des mollah en Iran et depuis 1979 et des Saoud en Arabie ou encore l'atypique autoritarisme du colonel Kadhafi en Libye depuis le coup d'État de 1969; c'est bien l'image et les représentations du dictateur qui nous intéressent et que nous interrogeons dans ce présent numéro de la revue Science and video.

Aussi proposons-nous, dans ce numéro, de revenir sur la question de l'image du dictateur dans le monde arabe et musulman. Il s'agit de relever et d'étudier les différents modes de représentations de cette figure controversée et ce à travers un large spectre d'expressions artistiques et des perspectives disciplinaires diverses.

Axes

  • Le rapport de l'art à la politique sous les régimes totalitaires, militaires et autoritaires à travers les représentations du dictateur.
  • Les limites de la représentation du souverain dans un contexte autoritaire (Censure et autocensure).
  • De la construction d'un discours contestataire à travers les représentation(s) du dictateur : Mécanismes, procédés et figures de styles (échappant à la censure ?)
  • L'imagerie du pouvoir et ses éventuelles récupérations subversives par l'art.
  • Les fictions du corps du dictateur et leurs résonnances dans les œuvres artistiques
  • Représentation(s) du dictateur dans le monde arabe et musulman (spécificités et similitudes avec les images venues d'ailleurs).
  • La question de la réception de ces œuvres (contestataires ou de propagande) par le public et par le régime.
  • Contraintes éditoriales et de diffusion (couverture de livres, affiches cinématographiques…)

La revue Science and Video est une revue d'écritures multimédias combinant à la fois texte, images ou tout autre matériau (sonore, audiovisuel, graphiques, etc.). Les articles doivent se conformer à l'esprit de la revue et seront envoyés au plus tard le 16 août 2017 à l'adresse :

 Call for Papers

The Representation of the Dictator in the Art and Literature of the Arabic Muslim world

Science And video, n°6

Scientific coordinators: Chaaban El Sayed and Maya Ben Ayed

Submission deadline: August 16, 2017


 The experience of dictatorship, with its proposed representations and arrangements, is a universal and extreme situation which has had a major impact on literature and art (painting, sculpture, cinema, cartoons, popular art, etc.). Totalitarian regimes attempt to control all publications through official and permanent censorship: authorities take measures to prevent access to books, movies and works of art, or to a part of their content, labeled as "subversive". In some cases, artists, filmmakers and fiction writers try to avoid censorship by conveying their messages of protest or providing observations about the reality of dictatorship – or the dictator's actions – in an indirect and "encrypted" way.

From the military dictatorships in Algeria (since Algeria gained independence in 1962) and Egypt (after the Free Officers' military coup on July 23, 1952) to the one-party regime in Tunisia (starting from Tunisia's independence in 1957 and officially with the prohibition of political parties in 1963) and Syria (since 1963, with the coming in power of the Ba'ath party), through the monarchies and authoritarian regimes in Iran (such as the one established by the 1979 Islamic Revolution, notably with the mullahs' religious parties), Morocco and the Gulf countries such as Saudi Arabia, or the atypical authoritarianism in Libya with Qaddafi's 1969 coup d'état; in all such historical settings, the image and representations of the dictator are constantly our main focus and object of enquiry for this number of the Science and Video journal.

Given the amount of questions arisen by such a wide-ranging topic, this special number will therefore focus on controversial figures of the dictator which is still relevant to construct our argument on dictatorship. We are mainly interested on the representation of dictatorship as an allegorical means of accessing contemporary problems of power and sovereignty, and will do this through an interdisciplinary perspective.

Axes 

  • The relationship between art and politics under totalitarian regimes through the representations of the dictator.
  • The limits of representing the dictator in an authoritarian context (censorship and self-censorship)
  • The construction of the discourse of protest by representing the dictator (mechanism, processes, figures of speech – possibly employed in order to avoid censorship).
  • The imagery of power and its subversive distortion in art.
  • The tyrant's body as a work of fiction and its implications in literature and art.
  • The representation(s) of the dictator in the Arabic Muslim world (specificities and similarities with representations from other regions)
  • The issue of the public reception of literary works (literature of protest and propaganda)
  • Editorial constraints and distribution of literary works.

Science and Video is an online journal of multimedia writings that combines text, images or any other material (sound, audiovisual, graphics etc). Papers must be conform to the spirit of the journal and should be sent no later than August 16, 2017 to: